SERVIR SON PAYS

| Posted by | Categories: BLOG, DIASPORA, ÉCONOMIE, SEO

     Marcus Bo:         “Je suis de ceux qui croient qu’un avenir meilleur attend Haïti”

Après six années d’études en économie et en commerce international à Taïwan, Claude Marcus Boereau, mieux connu sous le nom de «Marcus Bo», affiche un parcours professionnel pour le moins impressionnant. Passion et maturité se dégagent de ce jeune Haïtien qui, depuis trois mois, fait partie intégrante du Centre de facilitation des investissements (CFI). Malgré les offres alléchantes des institutions internationales et taïwanaises, notre compatriote a exprimé sans aucune hésitation sa fierté d’être ici pour servir son pays.”

VISION

Tout comme les membres de nOula, Marcus Bo a la vision d’un futur inspirant pour Haïti. C’est cette vision d’un futur économiquement viable, socialement juste et environnementalement durable qui donne l’énergie et le courage d’entreprendre et de persévérer quelles que soient les difficultés rencontrées en chemin.

“HAÏTI A BESOIN DE VOUS ! “

“Un jeune éduqué et formé est un jeune qui a toutes les portes du monde ouvertes devant lui. Ne vous découragez surtout pas devant les défis de la vie. Soyez de vrais leaders parce que la nouvelle génération en aura besoin. Cessez de juger et de critiquer les anciens sur les erreurs commises. Apportez de préférence votre contribution pour promouvoir la nouvelle image d’Haïti qu’on est en train de projeter au monde entier.”

VOUS POUVEZ CONTRIBUER, MÊME SI VOUS N’ÊTES PAS SUR PLACE

Marcus Bo invite d’autre part ses frères et sœurs de la diaspora à retourner en Haïti pour y mettre leurs talents au service du pays. Bien qu’il soit indispensable pour Haïti de renverser la tendance à l’exode des cerveaux qui a résulté de 30 ans de dictature, chacun de nous peut, où que nous soyons situés sur la planète, faire sa part dans la relance de l’économie nationale d’Haïti par le simple fait d’acheter, de consommer et de promouvoir des produits équitables d’Haïti (café, chocolat, artisanat etc). La mondialisation de nos pratiques solidaires en tant que consomm’acteurs contribue à la reconstruction de l’économie nationale d’Haïti.