Agroécologie et innovation en Haïti

| Posted by | Categories: AGRICULTURE, BLOG, ÉDUCATION, ENTREPRENARIAT, FORMATION PROFESSIONELLE

Partenaires pour la vulgarisation de l’agroécologie en Haïti

Joseph Emmanuel Sanon, producteur agro-écologiste de la région de KapWouj, Département du Sud-Est, Haïti

Des partenaires engagés

Productions Bonsaï vient de signer un protocole d’entente avec VEDEK (Viv Espwa pou Devlopman Kapwouj ), une association paysanne de la région de Jacmel, et la SAKS (Sosyete Animasyon ak Kominikasyon Sosyal) qui encadre une quarantaine de radios communautaires dans toutes les régions d’Haïti et qui a formé au cours des années un grand nombre de paysannes et de paysans à la production radio et aux technologies de l’information et de la communication. Ces organisations vont mettre en commun leur expertise pour produire une série de mini-documentaires pour la formation des paysans et paysannes sur le thème de l’agroécologie.

Productions Bonsaï est une entreprise d’économie sociale fondée par André Vanasse, qui est aussi un membre fondateur de nOula siégeant sur son conseil d’administration depuis 2008. Cette entreprise oeuvre dans le domaine de la production vidéo depuis plus de 30 ans au Québec et depuis 12 ans en Haïti, un pays où la paysannerie est particulièrement frappée par les nouveaux défis reliés aux changements climatiques qui viennent amplifier les effets dévastateurs de l’érosion, de la sécheresse, des ouragans et des inondations.

Les paysans et les paysannes d’Haïti souffrent cruellement d’un manque d’encadrement technique qui ralentit l’introduction d’innovations dans les pratiques agricoles. Mais des expériences innovantes en agriculture durable ont été menées au cours des dernières années à travers le pays par des associations paysannes, soutenues ou non par la coopération internationale.

Un mouvement agroécologiste en plein essor

À Kapwouj, près de Jacmel, un mouvement agroécologiste s’est développé depuis 2011 autour de l’École d’agroécologie de VEDEK (Viv Espwa pou Devlopman Kapwouj ) et de l’APAESE (Association des producteurs et des agro-écologistes du Sud-Est).
Ce mouvement, fortement inspiré et nourri par l’expérience cubaine en agro-écologie, a pour mission de vulgariser et de faire la promotion de pratiques agricoles innovantes et mieux adaptées aux nouvelles réalités du climat. Ces techniques produisent des résultats effectifs concernant les problèmes de sécheresse, de vents violents, d’humidité et de pourriture, ainsi que pour lutter contre les nouvelles pestes (attaques de champignons), et pour augmenter les rendements dans la production de légumes racines, de tubercules et de céréales.

Luc Joachim Sanon, producteur agro-écologiste de la région de KapWouj, Département du Sud-Est, Haïti

Une école d’agroécologie

L’École d’agroécologie de l’association VEDEK a formé des “paysans-promoteurs” qui ont appliqué ces techniques dans leur propre jardin et qui ont partagé ces compétences en formant d’autres paysans dans la zone de Kapwouj, dans une démarche horizontale de transmission du savoir. Ces “paysans-promoteurs” pourront aussi très bien intervenir auprès de leurs homologues paysans à l’extérieur de la localité de Kapwouj, et participer ainsi à la construction d’un mouvement agroécologiste national.

De nouveaux outils de formation

C’est dans le but d’outiller les “paysans-promoteurs” avec du matériel audiovisuel pertinent que Production Bonsaï et ses partenaires proposent de filmer des expériences et des pratiques agricoles innovantes réalisées à Kapwouj par les acteurs du mouvement agro-écologique local et constituer ainsi une collection de courts métrages mettant en valeur les solutions mises en oeuvre par ces différents acteurs pour résoudre des problèmes comme la dégradation des sols, l’érosion hydrique et éolienne des sols cultivables, la perte du couvert végétal, la désertification, etc.
Ces mini-documentaires, de qualité professionnelle, donneront la parole aux acteurs sur le terrain, aux paysans et paysannes, dans une approche de formation par les pairs, de paysan à paysan, de paysanne à paysanne, selon les méthodes de l’éducation populaire et de l’agro-écologie. Ces contenus, qui mettons en valeur l’importance des associations paysannes et donneront une bonne visibilité au travail des femmes en agro-écologie. seront offerts aux associations paysannes et à tous les acteurs engagés dans l’agriculture durable en Haïti.

Madame Jolina, productrice agro-écologiste de la région de KapWouj, Département du Sud-Est, Haïti

La SAKS (Sosyete Animasyon ak Kominikasyon Sosyal) contribuera à toutes les étapes de la production et sera un partenaire clé de la diffusion des mini-documentaires par le biais de son réseau national.

La formation de jeunes cineastes haïtiens

Ce projet donnera aussi l’occasion de former un ou une jeune cinéaste haïtien à la production de films de formation.
Pour en savoir plus à ce sujet contacter:

prod.bonsai@gmail.com

Les thèmes qui seront développés dans les films

Les éléments essentiels des pratiques agro-écologiques de rotation, association, barrière vive, coupe-vent, courbe de niveau etc. Dans une dimension pratique et technique.
Production et conservation de la biomasse
Technique de production de fertilisants biologiques
Production de pesticides biologiques et principe de contrôle biologique
Contrôle et gestion de l’eau
Contrôle et manœuvre intégrées des pestes
Multiplication, exploitation et renouvellement des végétaux
Stockage et conservation artisanale des produits agricoles
Agro éco-tourisme/agriculture de conservation
Construction et exploitation agro-forestière
Protection des bassins versants
Le rôle déterminant des associations paysannes