Categories
AGRICULTURE BLOG DIASPORA ENTREPRENARIAT TOURISME

La route du café

Rudolf Dérose est un dynamique entrepreneur social haïtien qui s’est engagé résolument à appuyer la relance de la production caféière de son pays, particulièrement dans la région de Fonds Jean-Noël (Département du Sud-Est).

Annik Chalifour , journaliste de l’Express de Toronto, l’a rejoint en Haïti au cours d’un cinquième voyage de presse consacré à faire connaître le riche patrimoine culturel du pays. La chroniqueuse y était l’invitée du RENAPROTS (Réseau national de promoteurs du tourisme solidaire) lors d’une tournée des projets du Réseau et de ses partenaires sur le thème du tourisme durable pour le développement en Haïti.

Suivons Rudolf et Annik sur la Route du Café, à la rencontre des producteurs de café de Fonds Jean-Noël.


Fonds Jean-Noël. (Photos: Annik Chalifour)

Début de parcourt

26 mai 2017 en après-midi, on déambule le long du sentier de la Route du Café de Fonds Jean-Noël, une petite communauté rurale d’Haïti située dans la commune de Marigot, au Sud du pays, à quatre heures de route de Port-au-Prince.
On suggère de couper le trajet à mi-chemin en passant la nuit aux environs de Jacmel en bord de mer.
L’APKF (Association des Planteurs de Café de Fonds Jean-Noël) nous ont chaleureusement accueillis. Le contact avec les villageois est saisissant. Tout un chacun nous sourit partout sur notre passage. Il fait bon vivre au cœur d’Haïti où règne une ambiance paisible et ensoleillée. Un échange authentique!

Paysage luxuriant

Nous avançons encerclés d’un paysage tropical luxuriant, nanti de nombreux caféiers mais aussi d’une étonnante diversité d’arbres fruitiers et de fleurs exotiques.
J’ai peine à camoufler mon impatience de goûter au sublime café haïtien, dont la réputation d’excellence déferle à travers les Amériques. Un café couleur d’ébène à l’arôme suave. Un café à la saveur intense, reflet de la forte personnalité des gens d’Haïti.

Sentier écolo-humain

Malgré la lourde chaleur, notre excursion parmi les terres des artisans torréfacteurs captive mon attention. Plusieurs paysans membres de l’Association (créée en 1994) nous accompagnent, tandis qu’un guide local nous détaille les étapes de la production minutieuse de leur trésor brun foncé, garant de leur survie.
Du germoir à la tasse, tout le long du circuit, on parle des techniques, de la pépinière, de la cerise au café moulu. Ponctués d’arrêts pour observer une nature grandiose, le parcours offre une pause noix de coco pour se désaltérer. La route se poursuit sur le «chemin joli» jadis bordés de nombreux hibiscus, jusqu’au champ modèle.
Une randonnée exceptionnelle de sensibilisation au courageux labeur incessant de cette communauté paysanne exemplaire qui prend son destin en mains.

Expérience café

Puis c’est enfin le moment tant attendu de l’expérience café! On met le feu puis nous invite à torréfier (griller) le café, le broyer (piler) et le faire couler dans le filtre traditionnel «selon la bonne vieille méthode de grand-mère» jusqu’à la dégustation.
Le parfum de l’or brun m’enivre! Je danse avec nos hôtes: on rit, on chante, on célèbre le café. La fête finie, on retourne vers l’entrepôt en passant devant la maison de Molière Toussaint, deuxième producteur national des belles années du fameux café Haitian Blue.
L’ancienne maison sera transformée en mini-musée, dont l’inauguration aura lieu fin septembre 2017 autour des célébrations de la Journée internationale du tourisme (27 septembre).

 

Liqueurs et plantules

On conclut notre randonnée en dégustant un délicieux potage végétal: pois congo et légumes fraîchement sortis du jardin sont au menu. Certains visiteurs achètent quelques bouteilles de liqueur de café dont «l’esprit, l’essence et le parfum rehaussera en vous le goût de la vie», selon le producteur Robert Rosinska.
D’aucuns adoptent quelques plantules qui germeront sous les soins attentifs des planteurs de Fonds Jean-Noël; une façon personnalisée d’offrir un don autrement en vue de contribuer à l’épanouissement de la communauté.

Rayonnement communautaire

Rudolf Dérose, coordonnateur du RENAPROTS (Réseau National de Promoteurs du Tourisme Solidaire) est l’instigateur de la Route du café: un projet écotouristique novateur axé sur le développement socio-économique en milieu rural.
Le circuit ouvert au public depuis 2014, est parfaitement rodé grâce à l’implication remarquable de l’Association des planteurs de café et de l’entière communauté de Fonds Jean-Noël.

Rudolf Dérose, coordonnateur du RENAPROTS et instigateur de la Route du café

«Notre approche solidaire repose sur la participation incontournable de la population locale comme acteur-bénéficiaire du tourisme, dont les planteurs de café de Fonds Jean-Noël», décrit M. Dérose.
«Nous proposons de vivre une expérience touristique autrement: un tourisme au service du rayonnement communautaire. Notre Réseau accompagne le développement du tourisme partout au pays sous la forme d’une initiative citoyenne sur les thèmes Culture-Nature-Histoire.»

Yssonne Douce, président de l’Association des planteurs de café de Fonds Jean-Noël

Piliers de l’espoir

Créé en 2003, le RENAPROTS regroupe 25 organisations contribuant leur expertise auprès de diverses zones éloignées à travers le pays. L’œuvre du Réseau s’inspire des multiples trésors dont recèlent les communautés haïtiennes: le café de Fonds Jean-Noël, les terroirs de montagne, l’artisanat rural, et beaucoup plus…
L’essor des communautés paysannes d’Haïti – formant la majorité de la population du pays – repose sur la richesse de leur patrimoine environnemental et leur capacité à le valoriser, le préserver, le faire découvrir et apprécier.
Bienvenue au cœur d’Haïti!

Publié le 12 juin 2017 par Annik Chalifour dans L’Express

Fête du Café: du 27 septembre au 1er octobre 2017

La Fête du Café est une initiative de l’entreprise Vue sur Mer en collaboration avec la Plateforme Caféière d’Haïti dans le Sud-Est (PCAHSE) et l’Association des Planteurs de Café de Fond Jean Noël (APKF).Elle s’inscrit dans le cadre de la relance de la filière « Café » comme culture prédominante pour faire du reboisement durable dans la région du bas Sud-Est d’Haïti, relance dont un des instruments socio-économiques spécialisés est le circuit touristique « La Route du Café » établi en 2014. L’approche adoptée pour cette relance allie le tourisme à la production et met l’accent sur les valeurs ajoutées à partir d’une action triple : Conservation-Transformation-Commercialisation.

Le programme de la Fête du Café se déroulera sur une période de six jours autour des événements suivants :
1. La Journée Mondiale du Tourisme commémorée le 27 septembre,
2. La Fête de Saint Michel, patron de Fond Jean Noël, célébrée le 29 septembre, et
3. Le 1er octobre proclamé « Journée Internationale du Café (JIC)» en 2015 par l’Organisation Internationale du Café (OIC) .

Pour plus d’info consulter la page Facebook de La Route du Café.

Categories
AGRICULTURE BLOG ÉCONOMIE ENTREPRENARIAT FORMATION PROFESSIONELLE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

Kok Ki Chante au Café Cambio

19 août 1017

Première visite de Kok Ki Chante à Chicoutimi

Nous avons eu la grande joie de recevoir pour la première fois au Saguenay notre partenaire et ami Fedner Exantus, membre fondateur de Kok Ki Chante, entreprise sociale haïtienne qui fournit depuis 2012 encadrement et appui technique aux coopératives de producteurs de café d’Haïti.

Fedner et Jean-Manor déchargeant du café vert haïtien au Café Cambio

Après avoir coordonné à Miami l’arrivée du premier conteneur de café vert de 2017, Fedner a rejoint son frère Jean-Manor à Boston, puis tous les deux ont pris la route pour venir visiter nOula et Café Cambio à Chicoutimi.

Rencontre de deux “pros” de la torréfaction

Fedner et Guylaine

Des nouvelles fraiches d’Haïti
Fedner nous a donné des nouvelles fraîches de la prochaine récolte de café qui s’annonce très prometteuse en Haïti, puis il nous a parlé des opérations de séchage, décorticage et torréfaction que Kok Ki Chante a mis en place récemment à Port-au-Prince afin de faciliter aux petits producteurs l’accès au marché national haïtien, qui est depuis quelques années beaucoup plus profitable pour eux que le marché international.
Il nous a aussi fait un compte-rendu détaillé des avancées du programme ” 100’000 arbres par an pendant 3 ans”  que Singing Rooster, nOula et Cambio ont contribué à financer pour participer aux efforts faits par les paysans pour se relever de la destruction massive causée par l’ouragan Matthew d’octobre 2016. Fedner et Stéphanie Duval étaient en effet à Beaumont tout dernièrement pour documenter la progression des résultats de ce programme. Ils nous ont transmis à ce sujet un rapport détaillé qui sera publié prochainement.
Cambio et Kok Ki Chante torréfient ensemble du café haïtien

Alex et Marie-Claude, les torréfactrices de Café Cambio ont invité Fedner et Jean-Manor à se joindre à elles pour torréfier quelques batchs de café haïtien.

Cuisson du café

Analyse de la courbe de température pendant la cuisson

Observation organoleptique du grain après torréfaction

Jolis grains prêts pour l’emballage

Dégustation

Dégustation de quelques batchs de café avec l’équipe de la Brûlerie du Café Cambio (Marie-Claude, Alex et Guylaine)

nOula remercie chaleureusement:

Christophe et Molly Nicaise de Singing Rooster pour tout ce qu’ils font pour construire et solidifier cette chaine de solidarité

Alex, Marie-Claude et Guylaine pour avoir reçu chaleureusement nos partenaires et les avoir intégrés dans la vie du Café Cambio

Fedner et Jean-Manor pour avoir fait l’aller-retour Boston-Chicoutimi en voiture spécialement pour nous.

Ce n’est qu’un début…

Categories
BLOG ÉDUCATION FORMATION PROFESSIONELLE

Boxe à Cité-Soleil: Jackenson, le film

Loop Haïti, 7 août 2017

Ce soir, 6h, « Jackenson » fait sa grande première en Haïti. Ce film documentaire qui retrace la détermination d’un jeune de Cité Soleil passionné de boxe a été présenté au 70e prestigieux Festival de Cannes en France.
Entrevue avec son réalisateur, Jean Marc Poteau, quelques heures avant la projection du film au Lycée National de Cité Soleil. Pour ce court métrage d’une vingtaine de minutes, le caméraman, photographe, monteur, DJ et ancien de la TNH s’est associé à la réalisatrice nigérienne, Linda Leila Diatta.

1-De quoi parle « Jackenson », votre documentaire présenté récemment au Festival des Cannes en France ?

« Jackenson », c’est l’histoire d’un jeune de 13 ans qui vit à Cité Soleil, un quartier démunis de tout. Avec la boxe, Jackenson garde l’espoir qu’il pourra faire de grandes choses dans le futur jusqu’à devenir champion international et servir de modèle pour les autres jeunes de la cité.

2-Comment en êtes-vous arrivé à travailler sur la boxe à Cité Soleil ?

On a été faire un premier reportage pour une émission de débat Télé avec la Fédération haïtienne de Boxe et c’est là qu’on a découvert ce petit garçon plein de fourgues et d’amour pour la boxe.

3- Quel visage de Cité Soleil dévoile « Jackensen » qu’on ne connaissait déjà ?

Pour moi je pense que c’est important de montrer ce visage différent parce que généralement quand on parle d’Haïti on dit souvent que des choses négatives : insécurité, pauvreté, turbulences politiques… Mais très peu des bonnes choses telles que : le courage des Haïtiens, leur grandeur d’âme, leur hospitalité, leur intelligence et j’en passe.

4- Comment dépasse-t-on les clichés quand on travaille sur Cité-Soleil, ce haut lieu de fantasmes ?

Généralement je préfère travailler sur le naturel, le réel, le quotidien en lieu et place des mises en scène. C’est pourquoi j’avais l’idée de faire quelques choses de novateur avec le petit. Quelque temps après, j’ai rencontré la réalisatrice nigérienne Linda Leila Diatta qui a vu le reportage et m’a proposé de faire un court métrage. Tout de suite, j’ai contacté le coach du petit et je lui ai proposé l’idée qu’il a tout de suite acceptée. Peu de temps après, on a commencé à tourner le film. Le tournage a duré 2 mois, le montage a été fait au Niger. Donc, je peux dire que c’est une collaboration Haïti /Niger qui a donné naissance à Jackenson.

5- « Jackensen » a été diffusé au Festival des Cannes. Quelles ont été les réactions ?

Les gens ont aimé et sont surpris par la détermination du jeune boxeur.

6-Parlez-nous de vos prochains projets…

Après Jackenson je vais continuer à détecter d’autres jeunes afin de les mettre devant les projecteurs.

http://www.loophaiti.com/content/le-jeune-de-cite-soleil-qui-revait-de-devenir-boxeur-international